Retour
Comptabilité analytique

Cohérence comptable

L'imputation analytique est inscrite dans les écritures de la comptabilité générale. Ceci garantit la totale cohérence entre la comptabilité générale
et la comptabilité analytique.

Regroupements sélectifs

Une convention simple permet à l'utilisateur de ne définir que les regroupements qui l'intéressent : chaque axe indépendamment, certaines combinaisons d'axes, certains niveaux de détail seulement, etc...

Documents analytiques multiples

Une fois les regroupement définis, tous les documents de la comptabilité générale (balances, consultations, grands livres, tableaux de gestion) peuvent être demandés aussi bien pour le code analytique complet que pour tous les niveaux de regroupement définis.
On peut de plus choisir de les présenter par compte puis par code analytique, ou l'inverse.

Tous les côtés pratiques de la comptabilité générale se retrouvent en comptabilité analytique :
- Présentation des documents comptables,
- Du global au détail en quelques clicks,
- Recherche d'écritures,
- Import - Export.

En option, l'analytique dans les comptes de bilan

Il est possible de définir sélectivement les comptes de bilan qui recevront une imputation analytique. Ces comptes auront comme particularité d'avoir un "à nouveau" analytique après clôture. Tous les documents obtenus pour les comptes de gestion peuvent être obtenus pour les comptes de bilan analysés.

L'option analytique permet d'adjoindre à l'imputation comptable, qui représente une nature de charge ou de produit, un code analytique qui représente toute autre nature d'imputation.
La solution ne préjuge aucunement de la signification du code : on peut décider, par exemple, d'utiliser trois caractères pour le centre de responsabilité qui sera analysé à deux niveaux de détail. On peut aussi adjoindre deux caractères de plus pour désigner l'activité. L'analyse pourra porter sur toute combinaison de ces critères, à tout niveau de détail.
Ainsi, dans la limite de 8 caractères alphanumériques, on pourra définir autant d'axes d'analyse que nécessaires, chaque axe pouvant avoir plusieurs niveaux d'analyse.